La musique dans son ensemble – les avantages de jouer en groupe

Jouer avec d’autres personnes implique un certain nombre de facteurs et des conséquences non négligeables. J’aimerais essayer de résumer mes pensées dans une liste, qui peut être “schématique”, mais qui pourrait vous aider à prendre la décision de faire un pas fondamental dans le monde de la musique.

En recherche de comparatif sur les meilleurs ukulélés ? Voir ici !

Pourquoi ?

Le temps devient essentiel. Vous ne pouvez pas ralentir, accélérer et zigzaguer sans but. C’est le temps qui se manifeste enfin objectivement et vous ne pouvez pas vous en passer : si vous voulez jouer ensemble et jouer compact, vous devez le respecter à 100%.

On apprend à écouter les autres. Souvent nous sommes trop égoïstes et nous ne pensons qu’à notre musique, peut-être parce que nous, pianistes, nous avons généralement l’odeur sous le nez (ahah joke…). Donc, si nous sommes au milieu d’une improvisation… un crescendo ne peut être soutenu que par l’ensemble du groupe, sauf s’il y a peu de résultats.

Vous apprenez à collaborer et à grandir socialement. Pour fonctionner à 100%, le moteur d’un groupe a besoin d’engrenages qui glissent sans faire de bruit. Tout doit se dérouler en douceur, il faut comprendre à la volée : c’est l’union qui fait la force. Mais seulement si tout le monde travaille ensemble dans le même but.

Nous sommes encouragés à nous améliorer. C’est le groupe qui sanctionne continuellement nos actions. Si nous faisons une erreur, nous serons probablement “sanctionnés” et reprochés. Cette dynamique produira souvent des effets positifs, comme dans la société. Pour faire partie du groupe, l’individu essaiera de ne pas décevoir les attentes communes et travaillera dur, étudiant plus qu’il ne le ferait pour lui-même.

La séduction passe par la musique. C’est comme ça que ça a toujours été, qui joue ou chante a toujours du succès. Une recherche (dont je ne me souviens plus de la source pour le moment…) allait confirmer cette affirmation désintéressée mais réelle : par le chant, en fait, l’attrait sexuel de l’individu grandissait.